Topic-icon Epilogue d'un commencement

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #9326 par Stormbriga
Stormbriga a créé le sujet : Epilogue d'un commencement
Dans une petite ville la nuit est tombée depuis plusieurs heures. Aux abords de la cité, parmi les champs de choux, de blé et de troupeaux de moutons, une tour à l'architecture insolite entourée d'une haute muraille de pierre, se dresse fièrement, tel un phare. La nuit étant bien avancée tout le monde dort paisiblement sauf une personne au sommet de la tour. Une douce lumière émane des ses fenêtres. A l’intérieur une personne fait les cent pas le long de la pièce. Une odeur de parchemin, d'encens, et de cuir flotte dans l'air. Les meubles sont littéralement ensevelis sous des piles de livres, des liasses de parchemins, des tablettes de cire, des paquets et des babioles. Des tableaux et des mosaïques ornent les murs représentant des personnages haut en couleur.

L'individu porte une robe longue de voyage en cuir usé avec une capuche rabattue sur son dos. Sous les vêtements on peut voir la maigreur d'un grand âge ainsi que la petitesse de la personne. Un trou est présent au niveau du derrière d’où s'échappe une longue queue poilue. Elle est annelée et de couleur fauve piquetée de poil blanc. Lors qu'il marche ses pas feutrés soulève le bas de la robe et ont peut apercevoir des pattes de félins. Une de ses mains griffues tient son visage qui ressemble à une tête de puma. Ses grands yeux dorés ont une pupille verticale. Ses longues moustaches blanches sont rabattues. Ses oreilles triangulaires en pavillon au-dessus de sa tête n’arrêtent pas de pivoter, signe d'une profonde réflexion. Sa truffe et la commissure de ses lèvres sont décolorées et ridées. Trois cicatrices de travers balafrent son nez, elles semblent vielles.



La personne s'approche d'un bureau moins chargé que les autres. Dessus on peut voir bien en évidence une petite statue qui représente un chapeau pointu à large bords d’où s'échappe deux grandes oreilles triangulaire et sur le bord, une rose enlace le couvre-chef. Un chat noir est assis sur le bord du bureau et regarde attentivement la personne s'approcher. Au centre, des lettres dépliées s'entassent. Des parchemins, des morceaux de tissus, de cuir, et des tablettes de cire se disputent la place. La personne tant la main et attrape un parchemin. La lettre porte une légère odeur d'humidité et de terre. Le texte est très long, l'écriture aussi belle que soignée et on peux voir un cachet de cire au bas de la lettre. Elle prend une grande inspiration et relit la lettre puis la repose au centre du bureau avec un grand soupir. Elle baisse la tête vers le chat.

Le chat lui dit: "Ça a commencé."
L'individu lui répond d'une voix aiguë: "Oui, les signes sont là."

Il s'avance vers la fenêtre en croisant ses mains dans le dos, et il est rapidement rejoint par le chat. Ils resteront là longtemps à contempler la nuit.


La vision s’arrête. Une femme à la peau mate et aux cheveux noirs interminables avec pour seul vêtement une ceinture s'avance vers vous.

"Alors ça vous a plu ? Déclare-t-elle, c'était un petit morceau de vie d'Origo Inis. Un monde vaste et merveilleux."
"Il vous est désormais possible d'y séjourner ou d'y retourner" Elle appuie la fin de sa phrase par un clin d’œil.
Elle se lève et s'avance vers vous, "Je vous avais dit que j'aurais besoin d'aide pour écrire un nouveau livre, et bien le moment est venu." Son visage emplit tout votre écran. "Je sais que vous me regarder au travers de votre ordinateur, une suite de lettre dans un texte."

"N'ayez pas peur, laissez moi vous parler d'Origo Inis. Tout le monde y a sa place. C'est un monde qui appel à l'aventure, qui regorge de surprises, de rencontres, d'amour, de voyages insoupçonnés qui n'attendent que vous." "Venez découvrir les habitants d'Origo Inis, percer ses mystères et vous trouvez vous-même."
Elle termine par un sourire:"Et si vous vous perdez en chemin, je serais là pour vous donner un coup de pouce."

Elle s'éloigne et fait soudain volte-face: "Ah! J'oubliais, je suis La Gardienne des Clefs." Elle se retourne et s'en va.


Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Miaou!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #9331 par Dzin
Dzin a répondu au sujet : Epilogue d'un commencement
Une petite personne apparemment gelée, recouverte d'une fine pellicule de givre, aux cheveux bruns en bataille, dérivant au gré des vents solaires dans l'océan noir de l'univers, jette un oeil autour de lui avec raideur et difficulté.
A quelques distances, ce qui ressemble à un corps d'elfe surmonté d'une tête de dragon blanc disproportionnée flotte en tournoyant doucement, une flûte encastrée en travers de la gueule.
Le gnome lève avec difficultés une main, son bras gelé se craquelant sous la tension, et tend son pouce vers le haut..

(P.S.: dans l'espace, le haut est toujours à l'opposé du bas).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #9334 par YodHeWawHe
YodHeWawHe a répondu au sujet : Epilogue d'un commencement

Stormbriga écrit: Une femme à la peau mate et aux cheveux noirs interminables avec pour seul vêtement une ceinture s'avance vers vous.


Alors déjà, si je participe, je veux que tu fasses ça RP :P

Et si ça ne te dérange pas d'avoir un membre qui ne peut participer qu'une fois par mois, ça me tente bien.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #9343 par Stormbriga
Stormbriga a répondu au sujet : Epilogue d'un commencement
La vieillarde à tête de puma se tient dans le jardin buvant tranquillement une infusion et regardant les étoiles dans le ciel. Elle porte toujours sa vielle robe de cuir mais a cette fois-ci rabattue sa capuche. Le vent apporte doucement des odeurs de cheminée de la ville voisine et de végétation en décomposition.
Soudain devant ses yeux apparait une myriade de petites étoiles scintillantes qui finissent par se rassembler pour former une lettre. Elle cligne des yeux ébahie par le surprenant tour et attrape la lettre.

Elle la lit attentivement, l'écriture du papier est brillante et semble regorger d’énergie et le texte est très court, si court qu'on se demanderais qui à pu prendre la peine d'envoyer un message si succin. Elle murmure dans sa barbe: "Dans trois jours... si tôt ?" et une fois la lettre lue elle disparait aussi rapidement qu'elle est apparue, dans une poussière de lumière.

Elle lâche un profond soupir. "Heureusement que j'ai encore une bonne mémoire." Elle vide sa tasse et se lève. Elle se dirige vers l'entrée de la tour.

"Charles, j'ai besoin de vous, nous allons avoir un hôte qui arrivera très prochainement, pour ne pas dire, immédiatement." "Faites en sorte que tout soit prêt quand il arrivera." "Oh et tant que nous y sommes, prévenez Méandra que nous allons avoir un couvert de plus".

La vision s’arrête et devant vous se tient sur le ventre La Gardienne des Clefs les coudes relevée avec les doigts croisée et le menton dessus. Elle sourit d'un air malicieux et cligne de l’œil.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Miaou!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois #9349 par Stormbriga
Stormbriga a répondu au sujet : Epilogue d'un commencement
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Miaou!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Plus d'informations
il y a 2 ans 1 mois - il y a 2 ans 1 mois #9372 par Stormbriga
Stormbriga a répondu au sujet : Epilogue d'un commencement
Un pigeon voyageur survole une plaine de fleures sauvages. Le soleil commence à se lever. A une de ses pattes un morceau de tissu est accroché. Il semble se diriger vers une ville entourée de champs et d'une grande et étrange tour. Arrivée près de celle ci, il passe par dessus la haute muraille qui l'entoure et viens se poser sur le pigeonnier. Il se dirige immédiatement vers un réceptacle d'eau et une fois ressourcé il se met en quête de pitance. Une multitude d'autres oiseaux, tous plus exotiques les uns que les autres se tiennent sur des barres et tentent vainement de dormir, malgré le soleil qui pointe déjà à l'horizon.

A une fenêtre de la tour, un chat noir à vu passer le volatile. Il saute du rebord et entreprend de descendre les escaliers. Arrivé au rez-de-chaussé il traverse le hall et se dirige vers un hylien assis sur une chaise qui ne dors que d'une oreille, les bras croisé et la tête sur le côté. Il est vêtu d'une armure de cuir solide renforcée avec de la maille aux articulations, une lourde ceinture sur laquelle est accrochée une épée longue, un pantalon de tissu solide , de grosses bottes de cuir doublées de fourrure et des brassard de cuir. Une vilaine cicatrice lui balafre le visage elle part de la tempe et finit sur son menton, elle traverse ses deux lèvres. Il a une barbe plus épaisse atour de la bouche. Des cheveux mi-long gris blanchissant. Il doit avoir la quarantaine passée.

Le chat s’arrête à sa hauteur et dit: "Charles, un pigeon est arrivé il venait du nord. Certainement de l'île de Marka." Sa voix est grave et masculine.
Il est noir au poil usé, ses yeux sont d'un bleu profond et abyssal. Ses oreilles et son corps en général porte des traces de bataille. Même si son aspect semble miteux, une grand force et souplesse émane du félin.




Le dénommé Charles se réveille brusquement et ouvre des yeux brun vifs. Il regarde en direction du chat. "De l'île tu dis ?" Dit-il en se levant.
"Oui c'était surement un des pigeons de Mia, elle nous avertit peut-être de leur arrivé?" Poursuit le chat.

Ils se dirigent vers la sortie et descendent deux marches avant d'arrivé dans le jardin qui entoure la tour. Ils marchent ensuite vers le pigeonnier, le soleil commencent doucement à inonder de lumière la terre.
Charles attrape doucement le pigeon et lui retire la lettre. Il la lit et ensuite la tend au chat.

"Alors As'ann ? Qu'es-ce que cela veux dire ?" Demande Charles.
"Cela veux dire que le professeur Zorin arrive et qu'il ne sera pas seul." Lui répond As'ann le chat.

"Bon je m'occupe de Mamie Méandra et toi de la directrice."
"Ah, tu sais très bien qu'elle n'est pas du matin, alors si en plus il y a des imprévus..." s’exclame As'ann en marchant aux côté de Charles.

"Cette journée s'annonce radieuse !" Conclu l'hylien.


Des mains se referment sur la vision et se tendent vers vous. Le visage d'une femme hâlé aux interminables cheveux noir souffle dans le creux des mains dans votre direction.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]

Miaou!
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 2 ans 1 mois par Stormbriga.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Propulsé par Kunena