lundi, 08 août 2011 08:38

Anima, Beyond Fantasy

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'Ere du Chaos

Avant, au commencement de la Terre, tout était Chaos. Les peuples barbares et païens s'entretuaient sans jamais chercher à élever la race humaine au delà de l'animal. Des siècles voire des millénaires se déroulèrent ainsi dans l'obscurantisme et la superstition. Au fil des conflits, des peuples prirent le dessus et commencèrent à poser les bases d'une civilisation digne de ce nom. Des Empires magnifiques et décadents régnaient sur les autres peuples par la terreur, et se succédaient comme des feux de paille.

Il apparut un jour un Empire qui était le plus grand et le plus puissant d'alors, et qui domina sans ombre tout le reste de Gaïa, l'Empire de Salomon. Certains disent qu'il avait pactisé avec les forces démoniaques pour acquérir tout ce pouvoir, d'autres disent que c'était alors l'âge d'or du monde de
Gaïa, un état de civilisation et de connaissances jamais égalées.

Quoi qu'il en soit, les mystères de leur civilisation s'éteignirent lorsque Dieu intervint pour détruire définitivement cette société corrompue et décadente qui asservissait l'humanité grâce à ses talents impies.
Salomon disparut alors et d'autres civilisations virent le jour.

Les Guerres de la Croix


Un jour apparut le Christ, le Messie d’un dieu unique inconnu jusqu’à alors. Il disait que tous étaient égaux devant Dieu, que chacun avait une place dans sa Maison. Il enseigna la piété et la miséricorde. Le paganisme et la superstition n’avaient pas leur place dans ses préceptes, pas plus que ceux qui les manipulaient. Douze apôtres portèrent sa parole autour de lui.


Le Christ fut près de réussir à unifier les terres des hommes sous son dogme mais il fut trahi par Iscariote contre 30 pièces de métal noir dont on dit qu’elles contenaient les connaissances nécessaires pour détruire Gaïa. Gare à celui qui en possède une, car elles contiennent les péchés de l'Homme. Le Christ fut crucifié et expira après treize heures de tourment passées sur une croix attachée aux murailles de la cité de Salomon, seul témoignage encore debout de l'existence de l'Empire du même nom. A sa mort, rien ne se passa d’inhabituel. 

Salomon fut détruite par les onze apôtres, et la cité Vaticane d’Archange fut fondée autour de la tombe du Christ. Son Empire fut partagé en onze Royaumes Saints dont les apôtres devinrent les gouverneurs spirituels puis les rois saints. Les pratiques païennes furent durement réprimées et le corps spécial de l’Inquisition fut créé à cet effet. Les apôtres, dotés d’une longévité exceptionnelle, moururent cependant les uns après les autres et des tensions naquirent entre les Royaumes Saints, désormais aux mains de leurs successeurs.

La Guerre de Dieu


Cependant, le descendant d’Iscariote, Rah, avait fondé une puissante nation dont le centre se trouvait être sa capitale, Judas, située sur l’île de Tol Rauko. Rah unifia toutes les personnes qui avaient refusé les dogmes de l'Église ou avaient été persécutées par elle, ainsi que des créatures démoniaques qu'il avait à son service et se lança à l'assaut du reste du monde en l’an 223, déclenchant alors la Guerre de Diieu. Rah souhaitait non seulement conquérir Gaïa mais aussi détruire toutes les religions et Dieu lui-même pour libérer les hommes de leurs chaînes.

Zhorne Giovanni, descendant de l'apôtre Pietro Giovanni, mena une lutte désespérée contre Rah. Après une longue et douloureuse guerre, Rah fut contraint à se replier sur Judas, où Zhorne Giovanni le poursuivit, alors que plusieurs millions de combattants s'affrontaient sur le champ de bataille de Terminus. A ce moment, Rah fit appel à toute la puissance qui lui avait été accordée par ses pactes impies afin de détruire Gaïa. Seule une intervention divine a permi l'éradication de Rah et de ses armées maudites. Plus de cent millions d’êtres étaient morts pendant cette guerre et les civilisations étaient au bord de l’extinction. La haine entre les hommes atteint des sommets et les survivants massacrèrent ceux qui n’étaient pas des leurs.

Le Sacro-Saint Empire d'Abel


Pendant ce temps, Zhorne Giovanni revint à Archange, détruisant tous les pillards pour sécuriser le territoire. Il donna à ses 4 plus grands généraux le titre de Seigneurs de la Guerre et créa la charge d’Archevêque Suprême pour diriger l'Église. Il sépara les terres en principautés pour assurer leur stabilité et désigna des nobles et ecclésiastiques comme gouverneurs.

Le 16 septembre 233, âgé de 27 ans, Zhorne Giovanni fonda le Sacro-saint Empire d’Abel dont il se proclama Empereur et Souverain Pontife.
Le jeune empereur repartit cependant au combat pour annexer de nouvelles principautés et chasser les païens et les opposants à l'Église et à l'Empire. Ce sont les Guerres de la Croix. C'est également à ce moment que l'ordre de Tol Rauko fut fondé, s'installant sur les ruines de la capitale de Rah sur l'île qui leur a donné leur nom.

Zhorne Giovanni parvint à conquérir tout le Vieux Continent, puis les nations insulaires de Lannet et Shivat et envoya une armée conquérir le continent ouest. L’empereur retrouva sa femme au bout de 50 ans de combats et s’éteignit enfin à l’âge de 149 ans en l’an 355. Lazare, son fils, hérita de sa charge. Et pendant 6 siècles les Giovanni dirigèrent le Sacro-saint Empire et garantirent sa prospérité. Bien sûr, il y eut des rébellions et des difficultés, mais l’Empire sut les négocier habilement.

La déchéance de l'Empire


Vint alors Lascar Giovanni, corrompu et cruel, qui instaura la décadence à la cour impériale. Il poussa son épouse au suicide après la naissance de son fils, Lucanor. Elias Barbados, le plus jeune des Seigneurs de la Guerre se rebella contre son seigneur et tenta de le forcer à abdiquer au profit de Lucanor. Lascar, isolé et bouffi d'orgueil, refuse et obligea son fils à le tuer avec l’épée impériale de
Zhorne. Meurtrier de son père, Lucanor ne pouvait plus prétendre à prendre sa suite.

Ce fut donc Elias qui devint Empereur, avec l’appui des autres Seigneurs de la Guerre et de l’Archevêque Augustus. Lucanor fut envoyé diriger le lointain territoire du Lucrecio qui lui revenait par sa mère. En 957, les Giovanni abandonnèrent donc le trône du Sacro-saint Empire.

Elias fut un excellent Empereur, mais il connut la douleur de perdre son épouse à la naissance de sa première fille, Élisabeth. Il attribua ce malheur à sa fille et la confia à sa garde personnelle, l’Ordre du Ciel, évitant autant que possible de se retrouver en sa présence.

Augustus, Archevêque Suprême et ami d’Elias, mourut. Il le remplaça finalement en 986 par une jeune abbesse de 26 ans, Eljared, à la surprise générale. Cette décision, qui allait à l’encontre de toutes les traditions ecclésiastiques, provoqua la colère de beaucoup de membres de l'Église. Mais Elias fit la sourde oreille et, bientôt, ne prit aucune décision sans en référer d’abord à Eljared.

Maximilian Hess, seigneur de la principauté de Remo, accusa Eljared de sorcellerie, d’avoir enchanté Elias. Le Remo fut rasé par l’armée impériale, mais certains seigneurs, horrifiés par cette cruauté, déclarèrent leur principauté indépendante du Sacro-saint Empire.

Eljared déclara la guerre à tous les royaumes rebelles, ordonnant qu’on les rase à leur tour. Mais deux ans plus tard, la veille de la fin de l'année 988, le Seigneur de la Guerre, Tadeus Von Horsman, ami personnel d’Elias et général des armées d’Archange supplia l’Empereur qu’il cesse ces atrocités. Ce dernier refusa et Tadeus, n'eût d'autre solution que de mener un coup d'état pour déposer Elias.
Élisabeth tenta en dernière instance de faire entendre raison à son père, mais celui-ci, rendu fou, l’accusa de tous ses malheurs et essaya de la tuer. Kisidan, général de l’Ordre du Ciel, s’interposa et n’eut pas d’autre choix que de tuer Elias.

Une énorme tempête se leva cette nuit là et couvrit les cieux de tout Gaïa, qui devinrent rouge sang. Les océans s'assombrirent et la terre trembla. Eljared disparut sans laisser de trace. Tadeus et l’Ordre du Ciel se mirent au service d'Élisabeth, la déclarant héritière légitime du trône d’Abel. Mais les principautés rebelles refusèrent de l’accepter, et certains Seigneurs de la Guerre se proclamèrent eux-mêmes souverains des territoires qu’ils contrôlaient. Quant à l'Église, elle nomma elle même un nouvel Archevêque Suprême (alors que cette nomination échoue à l'Empereur en temps normal), autorité ecclésiastique absolue en l’absence d’un Empereur. Magnus, le nouvel Archevêque Suprême, ne réside pas à Archange mais au Domaine ; ainsi, l'Église s'est légèrement éloignée de l'Empire.

Aujourd'hui


En 989, la lutte entre l’Impératrice, les Seigneurs de la Guerre et l'Église se prépare, alors que des principautés se déclarent indépendantes et que renaissent les conflits frontaliers ancestraux. 
La face de Gaïa sera changée à tout jamais.

Lu 3376 fois Dernière modification le dimanche, 10 avril 2016 23:05
Plus dans cette catégorie : « Warhammer